JOUR 7 — LE PECTORAL

 

JOUR 7 — LE PECTORAL

Je vous encourage, mes frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous le même langage : qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous ; soyez bien unis, dans la même pensée et dans le même dessein. (1 CORINTHIENS 1.10).

PROPOSITION DE DÉROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous Te louons pour ce que Tu es — Tu es un Dieu d’amour, de paix et d’unité.
• Nous Te louons pour l’exemple d’unité des disciples après la pentecôte.
• Nous Te remercions car Tu peux apporter l’unité dans les Eglises et les familles aujourd’hui.

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Père, montre-nous les péchés que nous devons confesser ouvertement et ceux que nous devons confesser en privé. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés.
• Pardonne-nous pour les fois où nous avons promu la discorde au sein du corps du Christ à travers nos mots ou nos actions.
• Merci car Tu nous pardonnes comme il est dit dans 1 Jean 1.9.

Supplication et intercession

• Seigneur, aide Ton people à parvenir « à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’homme adulte, à la mesure de la stature parfaite du Christ » (Ephésiens 4.13).
• Aide-nous à ne rien faire « par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, (que nous estimions) les autres supérieurs à (nous)-mêmes » (Philippiens 2.3).
• Seigneur, puisses-Tu nous donner un cœur humble et de l’amour pour les gens avec qui nous avons du mal à vivre ou travailler.
• Seigneur, aide nous à reconnaître si nous sommes une barrière à l’unité dans notre Eglise ou nos relations familiales. Puisses-Tu adoucir nos cœurs et nous apporter l’unité selon Ta volonté.
• Nous prions pour l’unité parmi les responsables de notre Eglise locale et de notre Eglise mondiale.
• Puisses-Tu envoyer Ton Saint-Esprit pour préparer le cœur des auditeurs de la Radio Adventiste Mondiale, en particulier dans les grandes zones urbaines. Que les membres de l’Eglise soient fidèles dans le suivi et la formation de ceux qui Te cherchent.
• Bénis la collaboration au sein de notre organisation d’Eglise et des divers ministères dans le grand travail d’évangélisation. Que tes serviteurs travaillent ensemble avec amour les uns pour les autres et pour Toi.
• Seigneur, montre-nous comment envoyer plus de littérature chargée de vérité (imprimée et électronique) dans nos communautés. Qu’il y ait encore plus d’évangélistes de littérature, d’étudiants bénévoles, d’auteurs, de spécialistes des médias et également du soutien financier pour répandre des mots d’espoir et de vie.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils laisser le Saint-Esprit travailler dans leur vie.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Seigneur, merci pour Jésus, qui a prié pour l’unité dans Jean 17.
• Merci, car l’unité dans l’Eglise contribue à faire connaître au monde que Jésus est le fils de Dieu (Jean 17.21).

Le pectoral

Je vous encourage, mes frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous le même langage : qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous ; soyez bien unis, dans la même pensée et dans le même dessein. (1 CORINTHIENS 1.10).

Les 12 pierres symbolisant les 12 tribus d’Israël étaient placées sur le pectoral, près du cœur du grand prêtre. Nous apprenons ainsi combien il est important pour nous de nous unir, de nous unir dans l’amour du Christ et de révéler cet amour aux gens, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Eglise.

Le secret de notre succès dans l’œuvre de Dieu se trouve dans l’action harmonieuse des membres d’église. Cette activité doit être intense. Chaque membre du corps du Christ doit faire sa part dans l’œuvre divine, selon les capacités qu’il a reçues de Dieu. Nous devons nous grouper, épaule contre épaule, nos cœurs à l’unisson, contre les agressions et les difficultés.

Si les chrétiens agissaient de concert, marchant comme un seul homme, sous la direction d’une seule Puissance, pour la réalisation d’un but unique, ils remueraient le monde. (Instructions pour le service chrétien effectif, p. 94).

Il n’y a pas de travail plus important que la prospection évangélique, car cela implique l’accomplissement des devoirs moraux les plus élevés. Ceux qui s’engagent dans ce travail doivent toujours être sous le contrôle de l’Esprit de Dieu. Il ne doit pas y avoir d’exaltation de soi. Qu’y a-t-il en nous que nous n’ayons pas reçu du Christ ? Nous devons nous aimer comme des frères, illustrer notre amour en nous aidant les uns les autres. Nous devons être courtois et sensibles aux besoins des autres. Nous devons nous unir et marcher d’un même pas. Seuls ceux qui vivent la prière du Christ, l’accomplissant dans leur vie pratique, résisteront à l’épreuve qui doit s’abattre sur le monde. Ceux qui exaltent leur moi se placent entre les mains de Satan et se préparent à subir ses tromperies. La parole du Seigneur à Son peuple est que nous élevions l’étendard plus haut et encore plus haut. Si nous obéissons à Sa voix, Il travaillera avec nous et nos efforts seront couronnés de succès. Dans notre travail, nous recevrons de riches bénédictions d’en haut et nous accumulerons des trésors à côté du trône de Dieu. (Traduit de The Colporteur Evangelist, page 25).

Comblez ma joie en étant bien d’accord ; ayez un même amour, une même âme, une seule pensée ; ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes. (Philippiens 2.2, 3).

L’esprit d’indépendance est trop important chez les messagers. Cela doit être mis de côté, et il doit y avoir une unité entre les serviteurs de Dieu. Trop souvent nous sommes tentés de dire : « Suis-je le gardien de mon frère ? » L’ange dit, « Oui, tu es le gardien de ton frère. Tu devrais prendre soin de ton frère, s’intéresser à son bien-être, et nourrir de l’amour et de la gentillesse envers lui. Unissez-vous, unissez-vous » . Dieu a conçu l’homme à être ouvert et honnête, sans exception, doux et humble, avec simplicité. C’est le principe du ciel ; Dieu l’a ordonné ainsi. (Traduit de Gospel Workers [1892], p. 259).

Il y a trop de froideur et d’indifférence, trop de « je m’en fiche » parmi les disciples du Christ. Tous devraient se soucier les uns des autres et défendre les intérêts les uns des autres. « Aimez-vous les uns les autres ». Ensuite, nous devrions former un mur solide contre les attaques de Satan. Au cœur de l’opposition et de la persécution, nous ne nous joindrons pas aux vindicatifs , ne nous unirons pas aux partisans du grand rebelle, dont le travail spécial est d’accuser les frères, de diffamer et de ternir leurs caractères.

Que le reste de cette année soit meilleure en détruisant chaque fibre de la racine de l’amertume, en les enterrant dans la tombe avec la vieille année. Commencez la nouvelle année avec un regard plus tendre, avec un amour plus profond, pour chaque membre de la famille du Seigneur. Unissez-vous. « L’union fait la force, la désunion nous affaiblit ». Prenez une position plus élevée et plus noble que jamais auparavant. (Traduit de Our High Calling, p. 370).

Si Satan peut inciter la critique parmi le peuple de Dieu, alors il se répand comme du levain, d’une personne à l’autre. Ne vous soumettez pas à l’esprit de critique, car c’est la science de Satan. Acceptez-le, et l’envie, la jalousie, et le mal suivent rapidement.

Unissez-vous, c’est la commande que j’entends du Capitaine de notre salut. Unissez-vous. Là où il y a l’unité, il y a la force. Tous ceux qui sont du côté du Seigneur s’uniront. Il y a un besoin d’unité parfaite et d’amour entre les croyants, et tout ce qui mène à la discorde vient du diable. Le Seigneur a conçu Son peuple afin qu’il soit un avec Lui comme les branches ne font qu’un avec la vigne. Ainsi, ils seront unis les uns aux autres. (Traduit de Selected Messages, livre 3, pp. 351, 352).

Que chacun cherche à répondre à la prière du Christ : « afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi ». Oh, quelle est cette unité ? Le Christ répond : « Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous sauront que vous êtes mes disciples. » (Traduit de Testimonies for the Church, volume 5, p. 488, 489).

JOUR 6 — LA CEINTURE

JOUR 6 — LA CEINTURE

Mais, dans votre cœur, consacrez le Christ comme Seigneur ; soyez toujours prêts à présenter votre défense devant quiconque vous demande de rendre compte de l’espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et respect. (1 PIERRE 3.15-16a).

PROPOSITION DE DÉROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous voulons d’abord Te louer pour ce que Tu es — notre protecteur et notre défenseur.
• Merci pour le merveilleux privilège d’être Tes témoins.
• Merci car lorsque Tu nous appelles à servir, Tu nous donnes également la force et les capacités pour le faire.

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Père, montre-nous les péchés que nous devons confesser en privé. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés.
• Pardonne-nous pour les fois où nous n’avons pas voulu Te servir.
• Pardonne-nous pour les fois où nous avons refusé d’être un témoin pour Toi.

Supplication et intercession

• Seigneur, que nos cœurs soient prêts à Te servir.
• Montre-nous comment faire pour « que (notre) lumière brille ainsi devant les gens, afin qu’ils voient (nos) belles œuvres et glorifient (notre) Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 5.16).
• Puisses-Tu nous aider à voir les opportunités que Tu nous donnes pour Te servir.
• Donne-nous les mots justes afin de témoigner pour Toi quand les occasions se présentent.
• Seigneur, aide-nous à ne servir qu’un seul maître (Matthieu 6. 24).
• Que nos familles révèlent Ton amour que ce soit dans nos maisons et dans nos communautés. Nous Te demandons d’apporter l’harmonie dans les foyers, de guérir les relations brisées, de protéger les vulnérables contre l’abus, et de révéler Ton pouvoir qui sanctifie dans les situations qui semblent désespérées.
• Seigneur, nous prions pour les milliers de pionniers de la Mission Globale qui implantent des églises là où on ne te connaît pas encore. Beaucoup d’entre eux travaillent seuls ou dans des conditions difficiles, alors nous prions pour leur sécurité, et que Tu leur accorde la sagesse et le succès.
• Nous demandons une protection spéciale pour les membres d’Eglise qui font l’objet de harcèlement quotidiennement ou dont la liberté est menacée à cause de leurs croyances religieuses. Accorde-leur la sagesse et le courage.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils accueillir Ton Saint-Esprit et devenir des témoins pour Toi.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Merci, Seigneur, car en Te servant, Tu forges notre caractère.
• Merci pour la joie que nous avons à témoigner pour Toi.
• Merci car le Christ nous a déjà montré comment servir, par Son exemple.

La ceinture

Mais, dans votre cœur, consacrez le Christ comme Seigneur ; soyez toujours prêts à présenter votre défense devant quiconque vous demande de rendre compte de l’espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et respect. (1 PIERRE 3.15-16a).

Pour que le grand prêtre mette sa ceinture, il devait déjà avoir tous ses vêtements sur lui et être prêt à servir. De même, nous devrions toujours être prêt à servir et à témoigner.

Il faut que les croyants se distinguent du monde en servant Dieu de tout leur cœur. Ils ne doivent s’arroger aucun honneur, mais se rappeler qu’ils sont solennellement engagés à ne servir que le Seigneur. (Instructions pour un service Chrétien effectif, p. 287).

Que signifie servir Dieu ? C’est Lui ressembler, l’imiter. Servir Dieu, c’est Lui obéir, garder Ses commandements, faire une confession ouverte en se tenant, non sous la bannière noire du grand apostat, mais sous la bannière tachée de sang du prince Emmanuel. Ceux qui servent Dieu s’efforcent avec sincérité à respecter Sa volonté. Ainsi, ils montrent à quelle armée ils appartiennent. (Traduit de Signs of the Times, 1er février 1899, paragraphe 3).

Quel que soit le travail que nous sommes appelés à faire, l’Ecriture sainte nous dit : « Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur ». « Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le », « sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur ». Romains 12.11; Ecclésiastes 9.10; Colossiens 3. 24. (Les paraboles de Jésus, p. 300).

Soyez toujours prêt à donner aux autres la lumière que vous avez reçue. Affirmez vos principes d’action ; rejetez le mépris. Déployez vos couleurs car vous vous donnez en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Ne fuyez pas la responsabilité. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Baal. Dieu désire que Ses fils et Ses filles se tiennent courageusement pour ce qui est droit, afin que le monde sache où ils se placeront au moment de l’épreuve. (Traduit de Signs of the Times, 1er août 1900, paragraphe 4).

Le Seigneur désire que vous soyez des gagneurs d’âmes ; par conséquent, bien que vous ne deviez pas imposer des doctrines aux gens, « soyez toujours prêts à présenter votre défense devant quiconque vous demande de rendre compte de l’espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et respect » 1 Pierre 3.15. De quoi avez-vous peur ? – que vos paroles soient imprégnées de suffisance, que vous prononciez des paroles inappropriées, que vos paroles et vos gestes ne soient pas à la ressemblance du Christ. Accrochez-vous fermement à Christ et présentez la vérité telle qu’elle est en Lui. (Traduit de Manual for Canvassers, p. 34).

Que votre lumière brille ainsi devant les gens, afin qu’ils voient vos belles œuvres et glorifient votre Père qui est dans le s cieux . (Matthieu 5. 16).

Dieu désire que chaque croyant cherche à gagner des âmes et Il bénit tous ceux qui se tournent vers Lui en toute confiance pour obtenir la sagesse et la direction. Alors qu’ils avancent prudemment, marchant dans la sagesse et restant fidèles au Seigneur, le Dieu d’Israël, la pureté et la simplicité du Christ, révélées dans la pratique de la vie, témoigneront de la possession d’une véritable piété. Dans tout ce qu’ils disent et tout ce qu’ils font, ils glorifieront le nom de Celui qu’il s servent.

Quand le croyant est imprégné d’un véritable esprit missionnaire, il est une épître vivante, connue et lue de tous les hommes . La vérité sort de ses lèvres sans aucune parole trompeuse. Sa piété, son zèle et son jugement consacré grandissent de jour en jour, et le monde incrédule voit qu’il vit en communion avec Dieu et apprend à connaître Dieu. Les paroles prononcées par les lèvres converties s’accompagnent d’un pouvoir qui touche les cœurs froids des incroyants ; car même ceux qui ne connaissent pas Dieu sont capables de reconnaître la différence entre l’humain et le divin.

Mes frères et sœurs, ressentez-vous le pouvoir sanctifiant de la vérité sacrée dans votre cœur, votre vie et votre caractère ? Avez-vous l’assurance que Dieu, par égard pour Son cher Fils, a pardonné vos péchés ? Vous efforcez-vous de vivre avec une conscience sans offense envers Dieu et l’homme ? Plaidez-vous souvent avec Dieu au nom de vos amis et de vos voisins ? Si vous avez fait la paix avec Dieu et avez tout placé sur l’ autel, vous pouvez vous engager avec profit dans un service pour gagner des âmes. (Traduit de Manuscript Releases, volume 8, pp. 212, 213).

Alors que nous cherchons à gagner des âmes, que nos paroles soient douces. Dieu sera sagesse pour celui qui cherche la sagesse divine. Nous devons rechercher des opportunités diverses. Nous devons veiller en prière et être toujours prêts à présenter notre défense devant quiconque nous demande de rentre compte de l’espérance qui est en nous. De peur de donner une mauvais e impression à une âme pour laquelle Christ est mort, nous devons garder nos cœurs élevés vers Dieu, afin que, lorsque l’occasion se présente, nous ayons les mots appropriés au bon moment. Si vous entre prenez ainsi de travailler pour Dieu, l’Esprit de Dieu sera votre aide. Le Saint-Esprit appliquera la vérité partagée avec amour aux âmes. La vérité aura un pouvoir d’accélération lorsqu’elle sera partagée sous l’influence de la grâce du Christ. (Traduit de The Publishing Ministry, p. 307).

JOUR 5 — L’ ÉPHOD

JOUR 5 — L’ ÉPHOD

Jusqu’à votre vieillesse, c’est moi ; jusqu’au temps des cheveux blancs je vous soutiendrai ; je l’ai fait et je veux encore porter, soutenir et libérer. (ESAÏE 46.4).

PROPOSITION DE DÉROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Louange

• Seigneur, nous voulons d’abord Te louer pour ce que Tu es — Tu es fort , patient, and capable de nous sauver.
• Nous Te louons car Tu nous aides à traverser les moments difficiles.
• Nous Te remercions car en Toi, nous avons la joie et la paix durable.

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Seigneur, montre-nous les péchés que nous devons confesser ouvertement et ceux que nous devons confesser en privé. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés.
• Pardonne-nous pour les fois où nous nous sommes appuyés sur nos propres efforts pour réussir plutôt que de Te permettre de nous porter.
• Merci, car Tu nous pardonnes comme il est dit dans 1 Jean 1.9.

Supplication et intercession

• Seigneur, puisses-Tu nous soutenir quand nous sommes faibles.
• Que Ta puissance s’accomplisse dans notre faiblesse (2 Corinthiens 12.9).
• Père, permet que notre cœur ne se trouble pas (Jean 14.1).
• Aide-nous à avoir confiance en la promesse que Tu nous fais dans Esaïe 41.10 — que Tu nous rends forts, Tu viens à notre secours et Tu nous soutiens de Ta main droite victorieuse.
• Puisses-Tu soutenir les jeunes de nos Eglises et de nos familles à travers ces temps difficiles.
• Aide-nous à identifier les gens autour de nous qui souffrent. Veuille les aider à traverser les moments difficiles.
• Seigneur, montre-nous comment remettre nos vies complètement entre Tes mains. Aide-nous à être un en Christ. Puisses-Tu nous unir pour proclamer au monde, le dernier grand cri.
• Seigneur, Tu as béni notre Eglise par une énorme perception de la vérité biblique. Puissions-nous la partager humblement et joyeusement avec le monde qui nous entoure.
• Père, bénis les efforts des petits groupes et des Eglises de maison à travers le monde. Nous Te demandons de susciter encore plus de membres fidèles pour témoigner de Jésus et de Son merveilleux caractère, dans leurs propres quartiers.
• Seigneur, enseigne-nous comment proclamer nos croyances avec clarté, créativité et l’authenticité biblique. Que l’amour de Jésus soit au cœur de tout ce que nous croyons.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils voir leur besoin et ouvrir leur cœur au Saint-Esprit.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Seigneur, nous te remercions car « ceux qui espèrent le Seigneur renouvellent leur force. Ils prennent leur essor comme les aigles ; ils courent et ne se fatiguent pas, ils marchent et ne s’épuisent pas. » (Esaïe 40.31).
• Merci car « tout coopère pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son projet. » (Romains 8.28).
• Merci car Tu réponds à nos prières selon Ta volonté.

L’ Éphod

Jusqu’à votre vieillesse, c’est moi ; jusqu’au temps des cheveux blancs je vous soutiendrai ; je l’ai fait et je veux encore porter, soutenir et libérer. (ESAÏE 46.4).

Comme le grand prêtre qui portait l’éphod sur ses épaules, notre G ran d P rêtre porte nos fardeaux, Il nous fortifie dans nos épreuves et nous permet d’être Ses témoins, même dans des situations difficiles.

Notre Sauveur précieux nous a invité à se joindre à Lui et à unir notre faiblesse avec Sa force, notre ignorance avec Sa sage sse, notre indignité avec Son mérite. (Traduit de The Faith I Live By, p. 96),

Déchargez-vous sur lui de toutes vos inquiétudes, car il prend soin de vous. (1 Pierre 5.7).

Il existe un remède infaillible pour ceux qui ont le cœur abattu : la foi, la prière, le travail. La foi et l’activité donnent une assurance et une satisfaction sans cesse accrues. Etes-vous tentés de vous laisser aller à de sombres pressentiments ou à un profond découragement ? Aux jours les plus ténébreux, a lors que les apparences semblent être contre vous, ne craignez rien. Ayez foi en Dieu ; il connaît vos besoins. Il est tout-puissant ; son amour et sa compassion infinis ne se lassent jamais. Ne craignez pas qu’il manque à sa promesse ; il est la vérité éternelle ; il ne rompra jamais le pacte contracté avec ceux qui l’aiment. Il accordera à ses fidèles serviteurs ce dont ils ont besoin. L’apôtre Paul a dit : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. . . . C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » 2 corinthiens 12.9 – 10 (Prophètes et Rois, p. 120).

Ceux qui L’aiment et Le servent auront leur force renouvelée jour après jour. Son intelligence sera mise à leur service, afin qu’ils ne se trompent pas dans l’accomplissement de Ses desseins. Il ne doit pas y avoir de découragement au service de Dieu. Notre foi nous amène à support er la pression. Dieu est capable et désireux de donner à Ses serviteurs toute la force dont ils ont besoin. Il fera plus que satisfaire les attentes les plus élevées de ceux qui mettent leur confiance en Lui. Il donnera la sagesse selon les besoins de chacun. (Traduit de Testimonies for the Church, volume 8, pp. 10, 11).

Nous ne pouvons ni obtenir ni pratiquer la religion du Christ de nous-mêmes ; car nos cœurs sont trompeurs par-dessus tout ; mais Jésus-Christ, le grand médecin des âmes, qui, avec une habileté infaillible, peut lire le cœur de l’homme, mieux que ce dernier, nous a montré comment nous pouvons être purifiés du péché. « Ma grâce te suffit », dit-il à ceux qui pleurent leur inefficacité. « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » Tout fardeau est évalué , par Celui qui nous invite à Le suivre, avant d’être placé sur nos épaules. Christ dit à toute âme éprouvée et tentée : Je suis capable de te fortifier pour accomplir les devoirs de la vie chrétienne. En regardant vers Jésus, qui est le pionnier de la foi et qui la porte à son accomplissement, nous captons la lumière de Son visage pour refléter Son image et grandir jusqu’à la pleine stature des hommes et des femmes en Jésus Christ. Notre religion sera attrayante, car elle possédera le parfum de la justice du Christ. Nous serons heureux, car notre alimentation spirituelle sera pour nous la justice, la paix et la joie. (Traduit de Review and Herald, 4 mai 1897, par. 11).

C’est une chose merveilleuse d’être en accord avec Dieu, l’âme en harmonie avec son Créateur. L’exemple du mal est partout et si, par son apparence trompeuse, nous y sommes attirés, délaissant notre devoir, des anges seront envoyés à notre secours. Mais si nous invitons la tentation, nous ne pouvons pas recevoir d’aide divine pour nous empêcher d’être vaincus. Les trois nobles ont enduré la fournaise ardente, car Jésus a marché avec eux au milieu des flammes. S’ils étaient entré s dans le feu de leur propre chef, ils auraient été consumés. Ainsi en est-il de nous. Si nous n’entrons pas délibérément dans la tentation, Dieu nous soutiendra quand la tentation viendra. (Traduit de Signs of the Times , 2 septembre 1897, par. 11).

Le Seigneur suscitera des hommes, et placera son Esprit sur eux, et les préparera pour le travail qui doit être fait. Le Dieu de vérité les qualifiera, Lui-même, pour porter un nouveau témoignage vivant pour Lui. Ils seront les témoins de Dieu. Ils ne s’engageront pas de leur propre inspiration, ils seront contraints par l’Esprit de Dieu de se porter volontaires pour défendre la vérité. Dieu les soutiendra. Il voit les besoins et, an née après année, il adapte son plan d’opération. Il ne permettra pas aux hommes de se laisser aller comme ils le souhaitent. Dieu travaillera en eux et à travers eux. (Traduit de Review and Herald, 25 mai 1897, par. 11).

JOUR 4 — LE MANTEAU

JOUR 4 — LE MANTEAU

Je trouverai la gaieté dans le Seigneur, je serai plein d’allégresse en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice. (ESAÏE 61. 10).

PROPOSITION DE DEROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous voulons d’abord Te louer pour ce que Tu es – Tu es juste, pur et fort.
• Merci d’être disposé à nous couvrir du manteau de justice du Christ.
• Nous Te louons car « l’œuvre de la justice sera la paix, et l’ouvrage de la justice, la tranquillité et la sécurité pour toujours » (Esaïe 32.17).

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Seigneur, montre-nous les péchés que nous devons confesser.
• Pardonne-nous car parfois nous portons notre propre manteau de justice plutôt que celui du Christ.
• Pardonne-nous pour notre autosuffisance.

Supplication et Intercession

• Seig neur, puisses-Tu nous conduire à accepter le manteau de justice du Christ.
• Aide chacun de nous à réaliser que « tout ce que nous faisons pour la justice est comme un vêtement souillé » (Esaïe 64.5). Aide-nous à voir notre propre justice telle que Tu la vois.
• Enseigne-nous comment fuir les désirs de la jeunesse et de poursuivre plutôt la justice, la foi, l’amour et la paix (2 Timothée 2.22).
• Enseigne-nous à marcher, non selon la chair, mais selon l’Esprit, pour que la justice requise par la loi soit accomplie en nous (Romains 8.4).
• Fais croître en nous le fruit de la justice.
• Puisses-Tu protéger nos jeunes contre les tentations du monde. Tourne leurs regards vers Jésus.
• Père, enseigne-nous comment partager le Pain de Vie avec les autres. Quand nous sommes faibles, accorde-nous Ta force. Quand nous avons peur, donne-nous Ton courage.
• Nous prions pour un intérêt renouvelé à l’étude de Daniel, de l’Apocalypse et d’autres prophéties. Donne à nos membres d’Eglise une espérance ferme en l’avenir et une compréhension claire du conflit entre Christ et Satan.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Que le Saint-Esprit change leurs cœurs et leurs esprits.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Seigneur, merci car tous ceux qui désirent la justice du Christ peuvent l’avoir librement.
• Merci pour la vie et la mort de Jésus, qui nous donne accès à Ta Justice.

Le manteau

Je trouverai la gaieté dans le Seigneur, je serai plein d’allégresse en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice . (ESAÏE 61. 10).

Le manteau est un symbole de la justice du Christ qui, lorsque nous l’acceptons, couvre notre nudité.

Tous ceux qui ont revêtu la robe de justice du Christ se tiendront devant lui comme ses élus, ses fidèles, ses justes. Satan n’aura aucun pouvoir pour les ravir de la main du Sauveur. Aucune âme qui réclame sa protection avec foi ne tombera sous la puissance de l’ennemi. La Parole de Dieu nous en donne l’assurance. « Qu’on me prenne pour refuge, dit au nom du Seigneur le prophète Ésaïe (chapitre 27. 5), qu’on fasse la paix avec moi, qu’on fasse la paix avec moi. » La promesse faite à Josué est aussi pour nous : « si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, … je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. » Zacharie 3:7. Les anges de Dieu seront à nos côtés dès ici-bas. (Conseils à l’Eglise, p. 284).

C’est la justice du Christ qui rend le pécheur pénitent acceptable à Dieu et qui opère sa justification. Si pécheresse qu’ait été sa vie, s’il croit en Jésus comme son Sauveur personnel, il se tient devant Dieu vêtu du manteau sans tâche de la justice du Christ. (Traduit de Faith and Works, p. 106).

Et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice, qui viendrait de la loi, mais avec celle qui est par la foi du Christ, une justice venant de Dieu et fondée sur la foi. Philippiens (Philippiens 3. 9).

Le pécheur si récemment mort par les transgressions et le péché est ravivé par la foi en Christ. Il voit par la foi que Jésus est son Sauveur, et puisque Jésus est toujours vivant, Il est capable de « sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par Lui » . Dans sa rédemption, le croyant voit le salut dans sa plénitude, acheté à un prix si infini, ainsi son âme est remplie de louanges et d’actions de grâces. Il voit comme dans un verre la gloire du Seigneur et il est transformé en la même image comme par l’ Esprit du Seigneur. Il voit le manteau de la justice du Christ, tissé dans le métier du ciel, forgé par son obéissance, et imputé à l’âme repentante par la foi en Son nom.

Quand le pécheur a un aperçu des charmes incomparables de Jésus, le péché ne semble plus attrayant pour lui ; car il voit le chef parmi les dix mille, Celui qui est charmant dans son intégrité. Il réalise par son expérience personnelle la puissance de l’Evangile, dont la conception immense n’est égalée que par la préciosité de son but. (Traduit de Faith and Works, pp. 106, 107).

Alors que le peuple de Dieu se lamente et implore son Dieu pour obtenir la pureté du cœur, voici l’ordre qui est donné d’en haut : « Otez-lui les vêtements sales. » Puis suivre ces paroles réconfortantes : « Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête. » La robe immaculée de la justice du Christ est alors donnée aux enfants de Dieu qui, dans l’épreuve et la tentation sont demeurés fidèles. Ceux qui composent ce « reste » méprisé sont revêtus de vêtements glorieux qui ne connaîtront jamais les souillures du monde. Leurs noms sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau, à côté de ceux des fidèles de tous les temps. Victorieux des ruses de Satan, ils sont restés inébranlables malgré les rugissem ents du dragon. Ils sont maintenant pour toujours à l’abri du tentateur ; leurs péchés sont transférés sur l’auteur de tout mal. (Conseils à l’Eglise, p. 285).

Une foi générale ne suf fit pas. Nous devons revêtir le manteau de la justice du Christ et la porter ouvertement, courageusement, résolument, exposer le Christ, et ne pas trop attendre de l’homme dans sa finitude, mais regarder vers Jésus et s’émerveiller des perfections de Son caractère. Alors nous manifesterons individuellement le caractère de Jésus , et nous montrerons que nous sommes fortifiés par la vérité ; parce qu’elle sanctifie l’âme et capte toute pensée à l’obéissance du Christ. (Traduit de Reflecting Christ , p. 108).

Les justes véritables, qui sincèrement aiment et craignent Dieu, portent le vêtement de la justice de Dieu aussi bien dans la prospérité que dans l’adversité. Le renoncement, le sacrifice de soi, la bienveillance, la bonté, l’amour, la patience, la force morale, la confiance chrétienne sont les fruits engendrés par ceux qui sont vraiment en communion avec Dieu. Leurs actions ne sont peut-être pas proclamées au monde mais ils luttent quotidiennement contre le mal et remportent de précieuses victoires sur la tentation et le péché. (Puissance de la grâce, p. 31).

Il a lui-même porté nos péchés en son corps, sur le bois, afin que, morts aux péchés, nous vivions pour la justice ; et c’est par ses meurtris sures que vous avez été guéris. (1 Pierre 2.24).

Chacun mènera un combat serré pour vaincre le péché dans son propre cœur. C’est par fois une tâche très douloureuse et décourageante. Car une fois que nous avons découvert les laideurs de notre caractère, nous persistons à les regarder, alors que nous devrions contempler Jésus et revêtir le manteau de sa justice. Tous ceux qui franchiront les portes nacrées de la cité de Dieu y entreront comme des vainqueurs, et leur plus grande conquête aura été la conquête du moi. (Puissance de la grâce, p. 31).

Il restaure ma vie, il me conduit sur les sentiers de la justice, à cause de son nom. (Psaumes 23. 3).

JOUR 3 — LES PIEDS NUS

JOUR 3 — LES PIEDS NUS

Ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sacrée. (EXODE 3. 5).

PROPOSITION DE DEROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous voulons d’abord te louer pour ce que Tu es – pour Ton caractère incomparable et Ton amour divin.
• Nous Te louons pour l’exemple de Jésus qui s’est vêtu d’humilité.
• Nous te louons car tu demeures dans une hauteur sacrée, avec celui qui est écrasé et dont l’esprit est abaissé, afin de ranimer l’esprit abaissé et de ranimer le cœur écrasé (Esaïe 57.15).

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Père, montre-nous les péchés que nous devons confesser en privé. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés.
• Pardonne-nous pour les fois où nous n’avons pas été humbles de cœur.
• Pardonne-nous pour les fois où notre orgueil nous a empêché d’admettre pleinement notre culpabilité et notre besoin de Toi.

Supplication et intercession

• Seigneur, montre-nous ce que signifie s’abaisser sous la main puissante de Dieu, pour qu’Il nous élève en temps voulu (1 Pierre 5.6).
• Montre-nous comment prendre sur nous Ton joug et Te laisser nous instruire, car Tu es doux et humble de cœur (Matthieu 11.29).
• Montre-nous les domaines de notre vie où nous devons apprendre l’humilité.
• Seigneur, puisses-Tu élever des responsables d’Eglise pieux et humbles qui démontrent le caractère chrétien dans leurs paroles et leurs actions. Montre-nous aussi comment soutenir nos dirigeants par la prière, l’encouragement et le service volontaire.
• Que notre Eglise proclame fidèlement et pleinement le message des trois anges d’Apocalypse 14. Donne-nous la sagesse de placer la justice du Christ au cœur de ce message.
• Merci de bénir nos efforts alors que nous mettons en place des « centres d’influence » dans les grandes villes à travers le monde. Que nos yeux voient les vrais besoins dans chaque ville. Accorde-nous la créativité nécessaire pour répondre à ces besoins. Apprends-nous à conduire les âmes vers Toi avec amour.
• Seigneur, nous souhaitons un réveil et une réforme dans nos propres vies, dans nos familles, dans notre Eglise et notre communauté. Change d’abord nos cœurs afin que Ta grâce puisse circuler à travers nous vers les autres.
• Seigneur, puisses-Tu inspirer les Adventistes du Septième Jour autour du monde à prier comme jamais auparavant. Plaidons ensemble pour la pluie du Saint-Esprit. Nous Te demandons d’accomplir les promesses de Joël 2, Osée 6 et Actes 2.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils s’humilier devant Toi et permettre à l’Esprit Saint de les instruire.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Seigneur, merci pour cette promesse : « Il conduit les humbles dans la justice, Il enseigne aux humbles sa voie » (Psaumes 25.9 LSG).
• Nous te remercions pour Jésus qui « s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix » (Philippiens 2.8 LSG).
• Merci car l’humilité précède la gloire (Proverbes 15.33).

Les pieds nus

Ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sacrée. (EXODE 3.5).

Dieu averti Moïse de ne pas s’approcher avec irrévérence. Ôter les chaussures symbolisait l’attitude respectueuse nécessaire au vrai culte.

Un profond sentiment de révérence doit caractériser tous ceux qui entrent en la présence du Très-Haut. (Patriarches et prophètes, p. 228).

Au nom de Jésus, nous pouvons nous approcher du Seigneur avec assurance, mais sans hardiesse présomptueuse, et non comme si nous étions à son niveau. Il est des gens qui parlent au Dieu grand, saint et redoutable « qui habite une lumière inaccessible », comme s’ils s’adressaient à un égal ou même à un inférieur. D’autres se comportent dans sa maison comme ils n’oseraient pas le faire dans la salle d’audience d’un prince terrestre. (…) Tous ceux qui sont véritablement conscients de la présence de Dieu s’approchent de lui avec une sainte révérence, en se prosternant humblement devant lui. (Patriarches et prophètes, p. 228).

Il ne faut pas croire qu’une personne réellement humble soit arrêtée dans son développement normal ; que ses aspirations ne soient pas élevées, que sa vie soit entachée, et qu’elle évite toutes les responsabilités dans la crainte de ne pas s’en acquitter convenablement. Non, une réelle humilité s’acquitte des charges qui lui incombent en comptant sur le secours de Dieu. (Puissance de la grâce, p. 271).

Mais la grâce qu’il accorde est supérieure, puisqu’elle dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles. (Jacques 4.6).

Dieu travaille avec qui il veut. Parfois, il choisit les instruments les plus humbles pour faire de grandes choses, car c’est dans l’humaine faiblesse qu’il fait éclater sa puissance souveraine. D’après notre manière de voir, nous estimons que telle ou telle chose est petite ou grande. Mais Dieu juge tout autrement que nous. Ne pensons pas que ce qui est grand à nos yeux soit obligatoirement grand aux siens, que ce qui est petit à nos yeux le soit aussi aux siens.

Se vanter de ses mérites personnels est un acte déplacé. …

Il n’y a pas de religion dans la glorification du moi, car celui qui s’exalte lui-même se trouvera privé de la grâce sans laquelle ses œuvres dans la cause du Christ seront vaines. Celui qui se laisse aller à l’orgueil ou à la recherche des honneurs n’accomplira qu’un travail défectueux. …

Celui qui est réellement chrétien dans sa vie privée, dans ses luttes quotidiennes contre le moi, et qui en témoigne par la sincérité et la noblesse de ses pensées, par sa douceur sous la menace, par sa fidélité dans les petites choses, par sa foi et sa piété ; celui qui, dans sa vie de famille, représente le caractère du Christ, celui-là peut être plus précieux aux yeux de Dieu que le missionnaire ou le martyr dont le nom est porté sur les ailes de la renommée. … (Puissance de la grâce, p. 271).

« Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’Il vous élève au temps convenable ». Les cieux s’unissent avec ceux qui viennent à Christ pour la vie éternelle, qui se soumettent à Lui et qui ont tout abandonné à Dieu. Dieu demande à Ses serviteurs de se tenir sous la bannière tachée de sang du Prince Emmanuel, s’efforçant en Son pouvoir de garder les principes de la vérité, purs et non corrompus. Qu’ils ne s’éloign ent jamais du chemin de renoncement et d’humilité que tout vrai chrétien doit parcourir. En coopérant ainsi avec Dieu, le Christ apparaît dans « l’espérance de la gloire ». Vêtu de Son humilité, ils trouvent leur plus grande joie à accomplir Son service. Les ambitions terrestres cèdent la place à un désir de servir le Maître. (Traduit de Review and Herald, 11 mai 1897, par. 14).

Nous devons nous rapprocher de Dieu, et identifier s’il n’y a pas de jalousie et de malhonnêteté qui nous éloignent du Sauveur. L’égoïsme et l’autosuffisance ferment la porte de notre cœur à Jésus, en disant : « Je ne veux pas de ta voie, je garde la mienne ». Humiliez-vous devant Dieu, et il vous élèvera. Vos confessions simples et sincères concernant votre dureté de cœur, les mondanités, l’amour des choses apparentes et des plaisirs seront entendues par Dieu, et ces péchés seront vues comme elles apparaissent sous le regard d’un Dieu saint. (Traduit de Testimonies to Southern Africa, p. 78).

Le Seigneur a choisi des hommes pour son œuvre tant qu’ils se laissent être employés selon Son bon plaisir. Il ne peut jamais utiliser quelqu’un qui cherche à humilier quelqu’un d’autre. Humiliez-vous, frères. Lorsque vous faites cela, vous permettez aux saints anges de communiquer avec vous et de vous placer sur un terrain avantageux. Alors votre expérience, au lieu d’être défectueuse, sera remplie de bonheur. Cherchez à vous aligner aux directives de Dieu, alors, vous serez sensibles à l’action de Son Esprit Saint. (Traduit de North Pacific Union Gleaner, 23 mars 1910, par. 5).

 

 

Le Grand Prêtre -JOUR 2 — CONSACRÉ AU SEIGNEUR

 

 

 

Le Grand Prêtre

JOUR 2 — CONSACRÉ AU SEIGNEUR

Vous serez saints pour moi, car moi, le Seigneur (YHWH), je suis saint ; je vous ai séparés des peuples pour que vous m’apparteniez. (LÉVITIQUE 20. 26).

PROPOSITION DE DEROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous te louons pour ce que Tu es. Tu es puissant, sage, miséricordieux et aimant.
• Nous Te louons car tu as appelé chacun de nous à être saint.
• Nous Te louons car Tu as le pouvoir de nous rendre saints.

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Seigneur, montre-nous les péchés que nous devons confesser ouvertement et ceux que nous d evons confesser en privé. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés.
• Pardonne-nous pour les fois où nous avons essayé de vaincre le péché dans nos propres forces.
• Pardonne-nous pour les fois où nous n’avons pas révélé ton caractère aux autres. Que par nos vies, l’on voit que Tu nous as mis à part et que nous t’appartenons.

Supplication et intercession

• Père, montre-nous ce que signifie être saint. Révèle-nous Ta sainteté.
• Montre-nous comment tendre vers « la consécration sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12.14).
• Seigneur, que tout notre « être, l’esprit, l’âme et le corps, soit gardé irréprochable pour l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Thessaloniciens 5.23).
• Crées-en chacun de nous un cœur pur (Psaumes 51.12).
• Puisses-Tu nous montrer comment Te glorifier dans notre corps (1 Corinthiens 6.20).
• Bénis l’Agence Adventiste d’Aide et de Développement (ADRA) alors qu’elle répond aux besoins des pauvres et de ceux qui sont délaissés.
• Seigneur, je Te prie de fortifier notre foi et conduit-nous à passer plus de temps dans l’étude de la Bible et dans la prière. Que nous marchions avec Toi tous les jours, comme Hénoch.
• Dirige notre cœur vers des valeurs éternelles plutôt que les distractions de ce monde. Protège-nous des influences du monde qui menacent notre expérience spirituelle quotidienne.
• Père, que Ta volonté soit faite dans nos vies et dans notre Eglise, plutôt que notre propre volonté. Rends-nous humbles, ouverts à Tes enseignements et disposés à nous engager dans Tes projets.
• Conduit chacun de nous à crucifier notre égo et à vivre par la puissance de Jésus. Nous demandons surtout que Tu conduises nos jeunes à dédier leur vie entière à Ton service.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils ouvrir leur cœur afin que Tu les consacres.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Merci Seigneur, car Tu nous as lavé, consacré et justifié « par le nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu » (1 Corinthiens 6.11).
• Merci Seigneur, car Tu nous donnes un cœur nouveau (Ezéchiel 36.26).
• Merci car Tu nous consacres par Ta pa role (Jean 17.17).

Consacré au Seigneur

Vous serez saints pour moi, car moi, le Seigneur (YHWH), je suis saint ; je vous ai séparés des peuples pour que vous m’apparteniez. (LÉVITIQUE 20. 26).

Le turban du grand prêtre portait l’inscription « consacré au Seigneur ». Le Seigneur nous appelle, comme il a appelé les prêtres dans les temps anciens, à nous démarquer et à vivre des vies consacrées. Nos vies sont un témoignage pour Lui.

Celui-ci dit à ceux qui étaient devant lui : Otez-lui les vêtements sales ! Puis il lui dit : Regarde, je t’enlève ta faute pour t’habiller de vêtements de fête. Je dis : Qu’on mette sur sa tête un turban propre ! Ils mirent le turban propre sur sa tête et l’habillèrent avec les vêtements. Le messager du Seigneur se tenait là. (Zacharie 3.4-5).

Le Seigneur ne nie pas l’accusation de l’indignité de Josué, mais Il démontre qu’il l’a acheté à un prix. Il le revêt de Ses vêtements de justice, ne mettant pas ces vêtements sur les vêtements sales de la désobéissance et de la transgression, mais Il dit d’abord : « Otez-lui les vêtements sales ! Puis Il lui dit : Regarde, Je t’enlève ta faute pour t’habiller de vêtements de fête. Je dis : Qu’on mette sur sa tête un turban propre ! Ils mirent le turban propre sur sa tête, » sur lequel était écrit, « Consacré au Seigneur. » (Traduit de Manuscript Releases, volume 20, pp. 190, 191).

Le chrétien a pour mission de représenter les principes célestes. Il est tenu par des obligations sacrées de représenter la vérité dans sa vertu et sa beauté. Ces paroles et ses actions se doivent d’être imprégnées de douceur de gentillesse et de vérité. Il est consacré à Dieu, mis à part pour Son service, il honorera toujours sa foi. Aucun fil de l’égoïsme ne doit être tissé dans sa personnalité. Nous devons nous former à révéler l’Esprit de Dieu dans toutes les œuvres de notre vie. Les enfants de Dieu ne s’égarent pas s’ils suivent l’Esprit de Dieu. Grâce à la puissance que le Saint-Esprit communique, nous pouvons éliminer toutes choses douteuses de nos vies. Si nous sommes dans les ténèbres, notre âme s’enveloppe d’un manque de foi. Plaçons-nous là où la lumière de la parole de Dieu peut nous éclairer pleinement, nous serons alors guidés, pas après pas, sur le chemin qui conduit à la sainteté. … (Traduit de This Day with God, p. 281).

Depuis toujours, Dieu a voulu que les hommes soient saints. « La volonté de Dieu, c’est votre consécration. » L’écho de Sa voix nous parvient, disant « Saint, toujours plus saint. » Que notre réponse soit toujours : « Oui, Seigneur, toujours plus saint. »

Aucun homme ne reçoit la sainteté tel un droit d’aînesse, ou comme un cadeau de la part d’un autre être humain. La sainteté est le don de Dieu offert à travers le Christ. Ceux qui acceptent le Sauveur deviennent des fils de Dieu. Ce sont Ses enfants spirituels, nés de nouveau, renouvelés dans la justice et la vraie sainteté. Leurs esprits sont transformés. Leur vision est plus claire et ils perçoivent des réalités éternelles. Ils ont été adoptés dans la famille de Dieu, et ils se conforment à Sa ressemblance, changés par Son Esprit de gloire en gloire. Abandonnant leur amour propre qu’ils chérissaient auparavant, ils en viennent à apprécier l’amour suprême pour Dieu et pour le Christ. (Traduit de Signs of the Times, 17 décembre 1902).

Notre Sauveur veut nous sauver parfaitement, et non partiellement. Sa grâce agit sur l’ensemble de notre être, qu’Il a créé et racheté. Le corps, aussi bien que l’esprit et l’âme, participe à la nature divine ; tout est sa propriété. Il se l’est acquis. Que notre être tout entier, esprit, cœur, âme et force, se mette à son service. Alors, il sera glorifié par ses saints dans les petites choses comme dans les grandes. « Sainteté à l’Eternel », telle sera l’inscription placée sur chacun d’eux. (Puissance de la grâce, p. 231).

Si les hommes, quelle que soit leur activité, doivent améliorer leurs chances de devenir sages et efficaces, ce sont eux qui utilisent leurs capacités pour édifier le royaume de Dieu dans notre monde. Étant donné que nous sommes si proches de la fin de l’histoire de cette terre, il est nécessaire que le travail soit plus minutieux, que l’attente soit empreinte de vigilante, de surveillance, de prière et de travail. Dans le service religieux et dans toutes les branches d’activités, qu’on perçoive la signature du ciel. Que les ouvriers de chaque département aient pour devise : « Sainteté à l’Eternel » . L’être humain doit s’efforcer d’atteindre la perfection, afin qu’il soit un chrétien idéal, complet en Jésus-Christ. (Traduit de Review and Herald , 5 octobre 1905).

Mais, de même que celui qui vous a appelés est saint, vous aussi devenez saints dans toute votre conduite, puisqu’il est écrit : Vous serez saints, car, moi, je suis saint. (1 Pierre 1.15 – 16).

Le Grand Prêtre - JOUR 1 — L’HUILE SACRÉE

 

JOUR 1 — L’HUILE SACRÉE

Voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble ! C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements . (PSAUMES 133. 1, 2).

PROPOSITION DE DEROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous Te louons car Tu nous as promis Ton Saint – Esprit.
• Nous Te louons car Ton Esprit est donné à tous ceux qui le demandent.
• Merci car nous savons que le Saint – Esprit peut unir les membres d’Eglise.

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Seigneur, montre – nous les péchés que nous devons confesser dans nos cœurs. Nous réclamons Ta victoire sur ces péchés .
• Pardonne – nous car parfois nous n’ouvrons pas complètement notre cœur à l’action du Saint – Esprit.
• Pardonne – nous pour les fois où nous délaissons l’unité dans notre vie et notre travaille avec les autres.

Supplication et intercession

• Père, aide nous à prendre conscience combien nous avons besoin du Saint-Esprit. Que Ton Esprit nous conduise dans toute la vérité (Jean 16.13).
• Que notre cœur ne s’enfle pas d’orgueil afin que nous poursuivions « la paix avec tous, ainsi que la consécration sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12.14).
• Puisses-Tu nous accorder ton Saint-Esprit pour nous enseigner toute chose et nous rappeler tout ce que Tu nous as dit (Jean 14.26).
• Seigneur, que Ton Saint-Esprit nous aide dans nos faiblesses et qu’Il nous enseigne à prier (Romains 8.26).
• Seigneur, que notre Eglise élève Christ, notre sauveur qui S’est fait crucifié pour nous et qui revient bientôt. Que nous ayons à cœur d’atteindre les âmes perdues.
• Bénis pendant toute cette année, les programmes d’évangélisation à travers le monde.
• Nous prions pour un réveil spirituel parmi les jeunes de l’Eglise adventistes du septième jour qui fréquentent les établissements d’éducation supérieure publiques à travers le monde. Puissent-ils devenir des ambassadeurs qui vibrent pour le Christ.
• Seigneur, veuille bénir le travail de la mission adventiste. Accorde à nos ouvriers la sagesse alors qu’ils coordonnent le travail d’implantation d’Eglises à travers le monde et qu’ils recherchent les fonds pour envoyer des pionniers de la Mission Globale dans les zones non atteintes.
• Bénis les membres d’Eglise qui soutiennent Ton travail fidèlement par leurs dons, qu’ils soient de valeur modeste ou importante. Veuille inspirer chacun de nous à donner de tout notre cœur, et de faire l’expérience des bénédictions qui accompagnent le fait de donner de manière fidèle.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Puissent-ils laisser le Saint-Esprit œuvrer dans leur vie.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Merci Seigneur, de nous avoir donné tant de promesses concernant Ton Saint-Esprit.
• Merci pour Ta promesse dans Luc 11.13 : « Si donc vous, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il l’Esprit saint à ceux qui le lui demandent ! »
• Merci car Ton Saint-Esprit nous guide dans la vérité.

L’huile sacrée

Voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble ! C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements . (PSAUMES 133. 1, 2).

L’huile avec laquelle les sacrificateurs étaient oints est un symbole du Saint-Esprit. Nous avons besoin du Saint-Esprit. Lui seul peut apporter l’unité dans notre Eglise, afin que nos efforts dans la mission portent des fruits.
Nous devons avoir une connaissance personnelle du Christ. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons le représenter correctement devant le monde. Où que nous soyons, nous devons faire briller notre lumière à la gloire de Dieu à travers de bonnes œuvres. C’est la tâche la plus importante de nos vies. Ceux qui sont réellement sous l’influence du Saint-Esprit révéleront Sa puissance par une application pratique des principes éternels de la vérité. Ils révéleront que l’huile sacrée est déversée des deux branches d’olivier dans les chambres du temple de l’âme. Leurs paroles seront imprégnées de la puissance du Saint-Esprit pour adoucir et subjuguer les cœurs. Il sera manifeste que les paroles prononcées sont l’esprit et la vie. (Traduit de Reflecting Christ, p.130).

Celui qui sent sa faiblesse, et qui lutte avec Dieu comme Jacob, est comme ce serviteur d’autrefois qui crie : « Je ne te laisserai pas partir sans que tu m’aies béni » , et il avancera avec onction du Saint-Esprit. L’atmosphère du paradis l’enveloppera. Son influence sera une force positive en faveur de la religion du Christ. … (Traduit de Medical Ministry , p. 203).

Quand il viendra, lui, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de sa propre initiative, mais il dira tout ce qu’il entendra et il vous annoncera ce qui est à venir. (Jean 16.13).

Recherchons davantage la connaissance de la vérité, donnant toute la louange et la gloire à Celui qui est un avec le Père. Cherchons avec sincérité l’onction céleste, le Saint-Esprit. Que notre christianisme soit pur et qu’il croisse, afin que dans les cours célestes nous puissions enfin être déclarés parfaits en Christ. (Traduit de Reflecting Christ, p. 219).

Il y a un lien entre prendre et donner, recevoir et transmettre. Nous sommes liés à Dieu lorsque nous travaillons pour Lui. C’est l’œuvre de notre vie de chrétien. Celui qui perdra sa vie la trouvera.

La capacité de recevoir l’huile sacrée des deux oliviers est augmentée lorsque le receveur déverse cette huile sacrée qui est en lui à travers les paroles et actions qui répondent aux besoins des autres âmes. Cette œuvre est précieuse et satisfaisante : recevoir constamment et donner constamment.

Il est utile et nécessaire de s’approvisionner tous les jours. Et combien d’âmes nous pouvons aider si nous communiquons avec eux ! Le ciel compte sur nous pour ê tre des canaux par lesquels peuvent être versé l’huile sacrée, qu’elle apporte la joie et les bénédictions aux autres. Je n’ai aucune crainte que quiconque fasse mal son travail s’il est un avec Christ. S’Il demeure avec nous, nous travaillerons continuellement et sérieusement, afin que notre travail porte ses fruits. La plénitude divine circulera à travers les agents humains consacrés pour qu’elle soit donnée aux autres. (Traduit de Testimonies for the Church, volume 6, pp. 116, 117).

Lorsque le Saint-Esprit prendra possession de nos membres d’église, on cultivera au sein de nos communautés un idéal beaucoup plus élevé, dans les paroles, dans le ministère, dans la spiritualité. Les membres d’église iront se désaltérer à la source des eaux vives, et ceux qui travailleront sous le regard du Christ révéleront l’esprit du Maître dans leurs pensées, dans leurs paroles, dans leurs actes, et s’encourageront mutuellement à poursuivre l’œuvre finale dans laquelle ils sont engagés. On constatera plus d’unité, plus d’amour ; ce sera pour le monde une preuve que Dieu a envoyé son Fils pour mourir en faveur des pécheurs. La vérité divine sera exaltée ; et, éclairés par la Parole de Dieu, ils la comprendront toujours davantage. (Conseils à l’Eglise, p. 78).

Nous approchons de la fin de l’ histoire de la terre, et Dieu demande à tous de lever l’étendard portant l’inscription : « Voici ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui portent le témoignage de Jésus ». Il appelle son peuple à œuvrer en parfaite harmonie. Il appelle ceux qui sont engagés dans l’œuvre médicale à s’unir à la mission ; Il appelle la mission à fonctionner en coopération avec les missionnaires médicaux ; et Il appelle l’Eglise à remplir le devoir qui leur a été assigné, en soutenant la vraie réforme sur leur propre territoire, et permettant aux travailleurs formés et expérimentés de poursuivre dans de nouveaux champs. Aucune parole ne doit être prononcée pour décourager quiconque, car cela afflige le cœur du Christ et plaît beaucoup à l’adversaire. Tous ont besoin d’être baptisés du Saint-Esprit. Tous doivent s’abstenir de censurer et de dénigrer les remarques et doivent s’approcher du Christ, afin qu’ils puissent apprécier les lourdes responsabilités que les collaborateurs portent avec Lui. « Unissez-vous ; unissez-vous », sont les mots de notre instructeur divin. L’unité fait la force ; la désunion fait place à la faiblesse et la défaite. (Traduit de Counsels on Health, p. 517, 518).

L’assurance du salut. Laissez la grâce transformer votre volonté et vos actes (Deuxième Sabbat)

Par Ellen G. White.

Dissons-le clairement et distinctement : il est impossible de réaliser quoi que ce soit, par des mérites humains, en faveur de notre condition devant Dieu ou du don divin accordé aux hommes. Si la foi et les œuvres pouvaient nous assurer le don du salut, alors le Créateur aurait une obligation envers la créature.

C’est là que l’occasion se présente d’accepter l’erreur comme une vérité. Si l’homme peut obtenir le salut par ses propres forces, alors il se trouve dans la même position que le croyant catholique qui fait pénitence pour ses péchés. Dans ce cas, le salut serait d’une certaine manière une dette qu’on pourrait récupérer sous la forme d’un salaire. Si l’homme est incapable, par ses propres œuvres, de mériter le salut, alors celui-ci est un don complet de grâce que le pécheur reçoit quand il accepte Jésus-Christ et croit en lui. C’est un don absolument gratuit. La justification par la foi se trouve au-delà de la polémique. Toute controverse s’achève aussitôt qu’on établit que les mérites de l’homme déchu et ses bonnes œuvres ne peuvent jamais lui procurer la vie éternelle.

Le coin des enfants : La plus belle réunion de famille (Deuxième Sabbat)

« Je suis tellement excitée que je ne tiens pas en place ! s’exclame Tess tandis qu’elle balaie le plancher. Oncle Jack et tante Marie vont arriver d’une minute à l’autre. Je vais enfin revoir Beth ! »

Luc est tout excite?, lui aussi.

« Billy, Sam et moi allons pouvoir jouer au ballon ensemble, dit-il. On va s’amuser à fond ! »

Les minutes s’écoulent tandis qu’ils attendent leur oncle, leur tante, et leurs cousins. On dirait une éternité ! Finalement, un coup de klaxon retentit dans l’allée.

Tess ouvre la porte juste au moment où oncle Jack commence à frapper.

« Nous pensions que vous n’arriveriez jamais ! » s’exclame Tess.

Tout le monde s’installe confortablement. Maman sert de l’eau citronnée glacée.

Peu après, elle renouvelle son offre de rafraîchissements.

« J’en prendrais bien encore, dit oncle Jack. Le voyage a été long aujourd’hui. Cette boisson fraîche a un goût super ! Une réunion de famille comme celle-là vaut bien un long voyage.

« J’aimerais tant que vous puissiez rester ici pour toujours », dit Luc.

« Ce servait merveilleux, n’est-ce pas ? » dit tante Marie.

Luc réfléchit une minute, puis dit : « Un jour, nous nous aurons une réunion de famille qui ne finira jamais. »

« C’est juste, dit Papa. Je suis impatient d’y être ! » Tout le monde approuve en hochant la tête.

La Parole de Dieu : le fondement de notre foi (Premier Sabbat)

Par Ted N.C. Wilson.

Composé de membres du clergé, de curieux, et d’hommes munis de pics et de pelles, le petit groupe ressemblait, à première vue, à n’importe quel cortège funèbre. Une seule chose manquait, toutefois – un cercueil et sa dépouille.

D’étranges funérailles

Le groupe entra dans le cimetière de la paroisse St. Mary, à Lutterworth, en Angleterre. L’enthousiasme – et la vengeance – imprégnaient l’air. Quarantetrois ans après l’inhumation de Jean Wiclef, on allait enfin régler le cas de cet hérétique des hérétiques !

Arrivés à la tombe, les hommes creusèrent avec ardeur, jusqu’à ce que leurs pics frappent enfin du bois. Leurs mains sacrilèges défoncèrent alors le cercueil, saisirent les os de Wiclef, et les livrèrent aux flammes.

N’ayant pas réussi à exécuter Wiclef pendant sa vie, la papauté était farouchement déterminée à disposer de son corps après sa mort. Les fiers prélats récupérèrent ses cendres et les jetèrent à la rivière Swift à proximité, espérant ainsi qu’il ne resterait aucune trace de l’homme ou de son œuvre.

Pourquoi une haine aussi farouche ? Pourquoi une telle violence ? Parce que Jean Wiclef avait osé défier le pape, osé prêcher contre les moines pique-assiettes, et pire encore, osé traduire la sainte Parole du latin à l’anglais ! Or, les prêtres, les évêques, et le pape lui-même savaient fort bien que si le peuple recevait la Bible dans sa langue maternelle, la lumière de la Parole de Dieu dissiperait les ténèbres, lesquelles permettaient à leur système corrompu de rester en place.

« Mais l’autodafé des os d’un tel homme ne put enrayer son influence », écrivit le théologien et historien George Townsend des siècles plus tard. « Comme l’a dit John Foxe dans son livre des martyrs, “ils eurent beau exhumer ses os, les brûler, et en jeter les cendres dans l’eau, ils ne purent brûler la Parole de Dieu et la vérité de sa doctrine, ni, par conséquent, son fruit et son succès, lesquels, à ce jour, subsistent” » (1).

Si Wiclef échappa au bûcher de son vivant, en revanche, de nombreux autres après lui furent brûle?s vifs, décapités, noyés – martyrisés parce qu’ils avaient choisi de demeurer dèles à Dieu et à sa Parole.

Une Bible pour le peuple

L’effort pour procurer la Bible au peuple dans sa propre langue se poursuivit. En 1522, soit 200 ans après la naissance de Wiclef, Martin Luther – le plus connu de tous les réformateurs – publia sa traduction allemande du Nouveau Testament. Sa version allemande complète de la Bible, publiée en 1534, fut chaudement accueillie par le peuple ordinaire s’exprimant en allemand. Mais les autorités furent irritées : « En vain, on faisait appel aux autorités ecclésiastiques et civiles pour écraser l’hérésie ; en vain, on avait recours à la prison, à la torture, au feu et à l’épée. Des milliers de croyants scellaient leur foi de leur sang, et néanmoins, l’œuvre progressait. La persécution contribuait à la diffusion de la vérité » (2).

Tandis que Martin Luther apportait la Parole de Dieu au peuple de l’Allemagne, William Tyndale, lui, marcha sur les pas de Wiclef en entreprenant une nouvelle traduction anglaise de la Bible – non pas à partir du texte latin, mais directement à partir des langues originales, soit du grec et de l’hébreu. Son œuvre, hélas, ne fut pas bien accueillie en Angleterre. Tyndale dut s’enfuir en Allemagne, d’où il paracheva, en 1525, sa traduction anglaise du Nouveau Testament – première version anglaise imprimée tirée du grec original.

Promptement introduite en contrebande en Angleterre, la traduction de Tyndale fut bien accueillie par le peuple, mais haïe des autorités. En 1535, Tyndale fut trahi alors qu’il traduisait l’Ancien Testament. Après avoir souffert en prison pendant 500 jours, il fut martyrisé – on l’étrangla avec des chaînes et le brûla au bûcher. Des amis de confiance achevèrent son œuvre, si bien que la traduction complète de la Bible de Tyndale fut publiée plusieurs années après sa mort.

La passion des réformateurs

Pourquoi ces hommes subirent-ils une telle souffrance, la mort même, pour apporter la Parole de Dieu à leurs semblables ? Parce qu’ils désiraient vivement qu’ils connaissent la vérité divine. En découvrant la vérité de la Bible, ils verraient les contradictions entre ce que la Parole de Dieu disait et ce que les prêtres enseignaient. La vérité les affranchirait de l’emprise que l’Église institutionnelle exerçait sur eux par la peur. (3)

Ellen White a partagé la passion des réformateurs pour rendre les Écritures accessibles à tous. « La Bible n’a pas été donnée seulement pour les pasteurs ou les gens instruits. Chaque individu – homme, femme ou enfant – devrait lire lui-même les Écritures. Ne comptez pas sur le pasteur pour vous la lire. La Bible est la Parole que Dieu vous adresse. Le pauvre en a autant besoin que le riche, l’ignorant autant que le lettré. Et le Christ a rendu cette Parole si claire que personne ne se trompera en la lisant (4). »

Grâce aux principes protestants, lesquels consistent à se borner à la simple lecture du texte et à permettre aux Écritures de s’interpréter elles-mêmes, la plupart de nos vérités fondamentales – le sabbat, l’état des morts, le sanctuaire et le jugement investigatif – furent établies vers l’époque où l’Église adventiste fut officiellement organisée en 1863.

Commentant cette étude fondamentale de la Bible, Ellen White écrit : « Le pasteur [Hiram] Edson, et d’autres hommes clairvoyants, nobles et sincères, étaient parmi ceux qui, la date de 1844 écoulée, cherchaient la vérité comme un trésor caché. Je les ai rencontrés et nous avons étudié et prié avec ardeur. Souvent nous restions ensemble tard dans la nuit, et parfois jusqu’au matin, priant pour obtenir la lumière et étudiant la Parole. Ces frères se sont souvent réunis pour étudier la Bible, afin de comprendre sa signification et d’être à même de prêcher avec puissance (5). »

Un regard critique

Aujourd’hui, certains déprécient l’idée d’une « lecture simple » du texte. Ils pensent qu’il est nécessaire d’approcher la Bible d’un regard critique pour comprendre quelles parties de la Parole de Dieu ont une signification pour nous au 21e siècle. Plutôt que de comparer les Écritures avec les Écritures, ils s’appuient sur la sagesse humaine pour déterminer ce qui est pertinent et ce qui ne l’est pas.

L’une des plus grandes batailles à laquelle nous sommes en butte en tant qu’adventistes, c’est celle ayant pour enjeu l’autorité de la Bible.

Tandis que nous suivons et promouvons dèlement la méthode de l’interprétation historico-biblique des Écritures, et qu’ainsi, nous permettons à la Bible de s’interpréter par elle-même, ligne sur ligne, précepte sur précepte, n’oublions jamais que les Écritures sont notre seule sauvegarde.

Notez les instructions suivantes concernant l’acceptation textuelle de la Bible : « Dieu exige bien plus de ses disciples que beaucoup ne le comprennent. Pour ne pas bâtir nos espoirs célestes sur un faux fondement, nous devons attribuer aux paroles des Écritures leur propre sens et croire que le Seigneur pense ce qu’il dit (6). »

Méthodes d’étude de la Bible

L’Église adventiste a rédigé un document of ciel sur la façon d’étudier la Bible. Voté par le comité exécutif de la Conférence générale lors de son Concile annuel à Rio de Janeiro, au Brésil, ce document « s’adresse à tous les membres de l’Église adventiste dans le but de fournir des directives sur la façon d’étudier la Bible ». Il expose ensuite deux approches différentes pour sonder les Écritures.

1) La méthode historico-critique minimise la nécessité d’avoir foi en Dieu et d’obéir à ses commandements. De plus, parce qu’une telle méthode sape l’accent mis sur l’élément divin dans la Bible en tant que livre inspiré (y compris son unité résultante) et déprécie ou comprend mal la prophétie apocalyptique et les portions eschatologiques de la Bible, nous recommandons vivement aux étudiants de la Bible d’éviter de s’appuyer sur l’utilisation des présuppositions et des déductions associées à la méthode historico-critique.

2) Contrairement à la méthode historico-critique et à ses présuppositions, nous croyons qu’il est utile d’établir les principes de l’étude biblique qui sont cohérents avec les enseignements des Écritures elles-mêmes, qui préservent leur unité, et qui se fondent sur la prémisse que la Bible est la Parole de Dieu. Une telle approche nous conduira dans une expérience satisfaisante et enrichissante avec Dieu (7).

Dieu nous a donné le mandat céleste de défendre sa Parole parce qu’elle s’est révélée véridique et transforme la vie des gens. Le monde croule sous le comportement existentiel ; bien des gens pensent que tout est relatif. Mais c’est faux ! Il existe des absolus, et ces absolus se trouvent dans la Parole de Dieu, ainsi que dans notre adhésion dèle à cette Parole.

Consacrer du temps à l’étude des Écritures

Nous vivons dans la période laodicéenne des derniers jours. Le christianisme est souvent super ciel. Le diable essaiera n’importe quoi pour nous détourner de la Bible et de la vérité. Pour arriver à ses fins, il aura recours à tous les moyens possibles : récréation, médias, amusements, travail, musique, désaccords, luttes intestines, faux enseignements, discorde familiale, problèmes économiques – bref, tout ce qui accaparera notre temps consacré à la Parole de Dieu.

Le temps est venu de faire en sorte de lire quotidiennement la Bible. La Parole de Dieu est d’une importance vitale parce qu’elle nous amène face à face avec Jésus-Christ. Elle nous enseigne que le salut n’est possible qu’en s’appuyant totalement sur le Sauveur. Elle nous parle de sa vie et de sa mort, de sa résurrection, et de son ministère pour nous dans le lieu très saint du sanctuaire céleste. Elle nous rappelle que le sabbat est le sceau et l’alliance particuliers du Christ avec son peuple qui garde ses commandements. Elle confirme notre croyance et notre espérance en un retour imminent et littéral de Christ, notre rédempteur. Elle nous rappelle que nous servons un Dieu qui ne nous fera jamais faux bond et que l’Église sortira triomphante des attaques du diable.

L’heure est venue de développer une foi et une confiance totales en la Parole de Dieu. Nous savons qu’un temps viendra où nous ne pourrons pas nous fier à nos sens, que l’ennemi exercera une « suprême séduction » (8) et une supercherie presque irrésistible, « au point de séduire si possible même les élus » (Mt 24.24).

L’heure est venue

Une tempête pointe à l’horizon. L’heure est venue de construire sur le solide fondement de la Parole de Dieu. Jésus lui-même nous dit comment nous préparer à cette tempête : « Ainsi, quiconque entend de moi ces paroles et les met en pratique sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont portés sur cette maison : elle n’est pas tombée, car elle était fondée sur le roc. » (Mt 7.24,25)

Notre foi et nos croyances doivent s’édifier sur l’éternelle Parole de Dieu. La Bible – dèlement préservée et scellée par le sang des martyrs – transcende le temps et la culture. C’est la Parole vivante de Dieu ! Par la direction du Saint-Esprit, nous pouvons y trouver les réponses dont le monde a désespérément besoin aujourd’hui.

(Téléchargez le PDF).

Questions pour la réflexion et le partage

1. Quelle signification historique découvrez-vous dans l’histoire de l’autodafé des os de Wiclef ?

2. Comment pouvons-nous améliorer notre méthode d’étude de la Bible afin de pouvoir bénéficier davantage des Écritures ?

3. « Une tempête pointe à l’horizon ». Qu’est-ce que cela signifie ? Comment nous y préparons-nous ?

NOTES:

1 George Townsend, The Acts and Monuments of John Foxe: With a Life of the Martyrologist, and Vindication of the Work, vol. 3, p. 96.

2 Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 205.

3 « William Tyndale », sur le site http://greatsite.com/timeline- english-bible-history/william-tyndale.html.

4 Ellen G. White, Levez vos yeux en haut, p. 44.

5 Idem., Messages choisis, vol. 1, p. 240.

6 Ellen G. White, Testimonies for the Church, Paci c Press Pub. Assn., Mountain View, Calif., 1948, vol. 5, p. 171.

7 « Methods of Bible Study », sur le site https://www.adventist. org/en/information/of cial-statements/documents/article/go/-/ methods-of-bible-study/.

8 Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 677.

Le coin des enfants : La vérité sur Dieu (premier Sabbat)

Par: Gary Wagner et Deena Bartel-Wagner.

« C’est l’heure du culte ! » lance Papa. « Apportez vos Bibles ! »

Luc,Tess, et Jake vont chercher leur Bible. Après la prière, Papa demande : « Saviez-vous qu’il y a plusieurs centaines d’années, les gens n’avaient pas de Bible chez eux ? »

« À cette époque, la Bible et certains livres coûtaient très cher parce qu’ils étaient copiés à la main, explique Maman. Et comme la Bible n’était écrite qu’en latin, la plupart des gens étaient incapables de la lire. »

« Mais alors, comment ont-ils fait pour découvrir Jésus ? » demande Tess.

« Le prêtre leur racontait des histoires de la Bible à l’église, répond Papa. Le problème, c’est que certains enseignaient que Dieu était sévère et voulait faire du mal aux gens. Luc, voudrais-tu lire s’il te plaît Psaumes 11.7 pour nous ? »

Construisons ensemble – le projet (PDF)

Chers amis, chers membres d’église, trouvez ici la vidéo, flyer et brochure prêts à télécharger et partager avec les matériaux présentés à l’occasion de la réunion Ma Vie Fédérale. C’est le projet de la Fédération France Nord pour les prochains quatre années avec l’aide de Dieu et votre collaboration.

Vidéo présentation du projet CONSTRUISONS ENSEMBLE

 

Partagez cette vidéo depuis ce lien : https://youtu.be/fF9HfiYi0-k

Flyer avec la vision pour la Fédération France Nord :

 

Vous pouvez télécharger ce flyer en PDF ici : http://bit.ly/2017-21-flyer-FFN

Vous avez ici la brochure avec la Vision :

 

Vous pouvez télécharger la brochure en PDF ici : http://bit.ly/2017-21-brochure-FFN

Les Actualités