Slider

Assurance dans un monde à la dérive

par Mark Finley

Quel mot choisiriez-vous si vous deviez décrire cette génération ? Je choisirais incertitude. De plus en plus de gens ont des doutes pour l’avenir, ils craignent que leur vie soit balayée dans une attaque terroriste ou une guerre contre un pays hostile. Ils se demandent si c’est une guerre nucléaire qui va détruire la planète ou si c’est le réchauffement climatique qui aura le dernier mot.

Beaucoup sont touchés de très près par l’incertitude. Ils ne savent pas où ils trouveront leur prochain repas ni où ils dormiront ce soir. Les incertitudes sont partout, santé, mariage, avenir… Tout au fond d’eux-mêmes, dans leur ADN, ils doutent de ce qui risque d’arriver ensuite. Ils sont mal à l’aise à propos de ce qu’il va advenir de cette terre. Ils sont inquiets pour le monde dans lequel leurs enfants vont grandir et pour l’orientation que prend la société tout entière.

Les principes moraux qui étaient naturels autrefois sont aujourd’hui sérieusement remis en question. Les fondements de la morale de la société semblent s’écrouler. Les certitudes ont presque disparu. Beaucoup ont perdu tout espoir dans un heureux lendemain ou un avenir positif. Quelqu’un a dit : « On peut vivre plusieurs jours sans nourriture, plusieurs heures sans eau, quelques minutes sans air, mais pas un seul instant sans espérance. »

Le désespoir mène à des actions désespérées

L’agitation croissante de notre société, cette impression que quelque chose ne va pas et qu’il n’y a presque aucune certitude, cette peur de l’avenir, donnent un sentiment de désespoir. Cela a conduit des millions de personnes vers la dépression nerveuse qui touche près de 20 % de la population mondiale à un moment de leur vie. L’Organisation mondiale de la santé prévoit que, d’ici 2020, la dépression rattrapera les maladies cardiovasculaires comme le problème de santé le plus répandu dans le monde. Sur la planète, il y a un suicide environ toutes les 40 secondes. Ces 45 dernières années, les taux de suicide ont augmenté de 60 % à l’échelle mondiale.

Les ventes mondiales d’antidépresseurs s’élèvent à près de 6 milliards de dollars par an. Rien qu’aux États-Unis, les médecins font environ 270 millions d’ordonnances d’antidépresseurs chaque année. Désespérés, beaucoup se tournent vers l’alcool. Selon l’OMS, près de 140 millions de personnes souffrent de problèmes de santé liés à l’alcool dans le monde.

L’espérance fait une différence

Lorsque nous perdons espoir, des nuages noirs s’amoncellent, l’avenir nous semble sombre et incertain. L’espoir nous offre de nouvelles possibilités face à la réalité, il fait briller la lumière pour le lendemain et élève notre esprit vers les sommets. William Shakespeare écrivait : « Les malheureux n’ont d’autre remède que l’espérance ».

L’espoir est bien plus qu’un vague souhait pour un meilleur avenir. Ce n’est pas un désir sans fondement, sans aucune assurance. Les Écritures le présentent comme une attente confiante dans les promesses immuables de Dieu. L’apôtre Paul écrit dans le livre aux Romains : « tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance » (Romains 15:4).

Les promesses de Dieu apportent de l’espoir pour aujourd’hui, demain et pour toujours. Ce sont des paroles certaines dans un monde à la dérive. Elles réconfortent nos cœurs troublés et donnent la paix aux esprits abattus.

La Bible explique que nous avons tous été créés à l’image de Dieu. Il veut que nous soyons comblés et joyeux (Genèse 1:27 ; Jean 10:10). Nous sommes ses enfants, il tient à nous et a promis de ne jamais nous abandonner (Hébreux 13:5, 6).

Malgré les problèmes et les aléas de la vie, les promesses de Dieu sont certaines. Le prophète Ésaïe nous apporte cette assurance « À celui qui est ferme dans ses intentions tu assures une paix profonde parce qu’il se confie en toi » (Ésaïe 26:3, SG21). Il continue avec ces paroles d’encouragement : « Ne crains rien, car je suis avec toi, ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante » (Ésaïe 41:10). Notre bonheur ne se base pas sur l’idée illusoire que rien de mal ne nous arrivera ou sur le rêve mythique que l’avenir est de plus en plus prometteur. En réalité, il arrive des ennuis même aux honnêtes gens.

Nous vivons dans un monde détraqué. La maladie, la souffrance et la pauvreté touchent aussi bien les bons que les méchants. Il y a pourtant une différence : ceux qui placent leur foi en Dieu gardent espoir. Il ne nous abandonne pas, alors plaçons notre confiance en lui (Hébreux 6:18). L’espoir se trouve en Dieu qui souffre avec nous dans nos épreuves et difficultés. (Ésaïe 63:9). Il est fondé en Christ qui a vécu comme un homme et peut ainsi nous comprendre et nous fortifier dans nos épreuves (Hébreux 4:15). Il sait nous comprendre quand nous pleurons. Il est venu nous apporter de l’espoir pour le lendemain. Grâce à lui, nous avons la vie éternelle (Jean 3:16). Il est notre espérance (1 Timothée 1:1). En saisissant le don de la vie éternelle par la foi, nous pouvons voir au-delà des problèmes de cette vie, dans la communion et la joie éternelles qu’il nous offre gracieusement.

Deux grandes sources d’espérance

La Bible tout entière insiste sur deux évènements : la première venue de Christ et son prochain retour. Il est venu autrefois nous racheter de la peine, de la condamnation et des conséquences du péché. « Le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur » (Romains 6:23). Il reviendra nous libérer de la présence du péché. Un jour, il reviendra pour nous prendre avec lui. Il a dit : « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:1-3).

Retrouvez espoir dès aujourd’hui. Un jour, très bientôt, Jésus viendra mettre fin aux peines et aux épreuves. Les problèmes et difficultés de la vie seront terminés, nous vivrons avec lui pour toujours. Ces promesses sont certaines pour nous qui vivons dans un monde à la dérive. Pourquoi ne pas incliner votre tête dès maintenant et le remercier en disant cette simple prière ?

Seigneur Jésus, mon cœur vient de s’ouvrir à toi. Remplis-moi de cette véritable assurance en tes promesses. Aide-moi à m’en emparer personnellement et à vivre l’espérance du salut en toi, sachant que tu es avec moi tous les jours pour me soutenir et m’encourager. Par la foi, je crois que je peux vivre avec un cœur plein d’espoir, certain que tu vas revenir très bientôt pour me prendre avec toi. Je pourrai alors vivre à tes côtés dans la joie pour toujours. Au nom de Jésus, amen.

Sauf mentions contraires, les citations bibliques sont tirées de la Bible Louis Segond 1910 (LSG).