JOUR 4 — LE MANTEAU

JOUR 4 — LE MANTEAU

Je trouverai la gaieté dans le Seigneur, je serai plein d’allégresse en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice. (ESAÏE 61. 10).

PROPOSITION DE DEROULÉ DU TEMPS DE PRIÈRE

Adoration

• Seigneur, nous voulons d’abord Te louer pour ce que Tu es – Tu es juste, pur et fort.
• Merci d’être disposé à nous couvrir du manteau de justice du Christ.
• Nous Te louons car « l’œuvre de la justice sera la paix, et l’ouvrage de la justice, la tranquillité et la sécurité pour toujours » (Esaïe 32.17).

Confession et réclamation de la victoire sur le péché

• Seigneur, montre-nous les péchés que nous devons confesser.
• Pardonne-nous car parfois nous portons notre propre manteau de justice plutôt que celui du Christ.
• Pardonne-nous pour notre autosuffisance.

Supplication et Intercession

• Seig neur, puisses-Tu nous conduire à accepter le manteau de justice du Christ.
• Aide chacun de nous à réaliser que « tout ce que nous faisons pour la justice est comme un vêtement souillé » (Esaïe 64.5). Aide-nous à voir notre propre justice telle que Tu la vois.
• Enseigne-nous comment fuir les désirs de la jeunesse et de poursuivre plutôt la justice, la foi, l’amour et la paix (2 Timothée 2.22).
• Enseigne-nous à marcher, non selon la chair, mais selon l’Esprit, pour que la justice requise par la loi soit accomplie en nous (Romains 8.4).
• Fais croître en nous le fruit de la justice.
• Puisses-Tu protéger nos jeunes contre les tentations du monde. Tourne leurs regards vers Jésus.
• Père, enseigne-nous comment partager le Pain de Vie avec les autres. Quand nous sommes faibles, accorde-nous Ta force. Quand nous avons peur, donne-nous Ton courage.
• Nous prions pour un intérêt renouvelé à l’étude de Daniel, de l’Apocalypse et d’autres prophéties. Donne à nos membres d’Eglise une espérance ferme en l’avenir et une compréhension claire du conflit entre Christ et Satan.
• Seigneur, nous prions pour les sept (ou plus) personnes sur nos listes de prières individuelles. Que le Saint-Esprit change leurs cœurs et leurs esprits.
• Nous prions également pour les besoins personnels de ceux qui sont réunis ici.

Remerciements

• Seigneur, merci car tous ceux qui désirent la justice du Christ peuvent l’avoir librement.
• Merci pour la vie et la mort de Jésus, qui nous donne accès à Ta Justice.

Le manteau

Je trouverai la gaieté dans le Seigneur, je serai plein d’allégresse en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice . (ESAÏE 61. 10).

Le manteau est un symbole de la justice du Christ qui, lorsque nous l’acceptons, couvre notre nudité.

Tous ceux qui ont revêtu la robe de justice du Christ se tiendront devant lui comme ses élus, ses fidèles, ses justes. Satan n’aura aucun pouvoir pour les ravir de la main du Sauveur. Aucune âme qui réclame sa protection avec foi ne tombera sous la puissance de l’ennemi. La Parole de Dieu nous en donne l’assurance. « Qu’on me prenne pour refuge, dit au nom du Seigneur le prophète Ésaïe (chapitre 27. 5), qu’on fasse la paix avec moi, qu’on fasse la paix avec moi. » La promesse faite à Josué est aussi pour nous : « si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, … je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. » Zacharie 3:7. Les anges de Dieu seront à nos côtés dès ici-bas. (Conseils à l’Eglise, p. 284).

C’est la justice du Christ qui rend le pécheur pénitent acceptable à Dieu et qui opère sa justification. Si pécheresse qu’ait été sa vie, s’il croit en Jésus comme son Sauveur personnel, il se tient devant Dieu vêtu du manteau sans tâche de la justice du Christ. (Traduit de Faith and Works, p. 106).

Et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice, qui viendrait de la loi, mais avec celle qui est par la foi du Christ, une justice venant de Dieu et fondée sur la foi. Philippiens (Philippiens 3. 9).

Le pécheur si récemment mort par les transgressions et le péché est ravivé par la foi en Christ. Il voit par la foi que Jésus est son Sauveur, et puisque Jésus est toujours vivant, Il est capable de « sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par Lui » . Dans sa rédemption, le croyant voit le salut dans sa plénitude, acheté à un prix si infini, ainsi son âme est remplie de louanges et d’actions de grâces. Il voit comme dans un verre la gloire du Seigneur et il est transformé en la même image comme par l’ Esprit du Seigneur. Il voit le manteau de la justice du Christ, tissé dans le métier du ciel, forgé par son obéissance, et imputé à l’âme repentante par la foi en Son nom.

Quand le pécheur a un aperçu des charmes incomparables de Jésus, le péché ne semble plus attrayant pour lui ; car il voit le chef parmi les dix mille, Celui qui est charmant dans son intégrité. Il réalise par son expérience personnelle la puissance de l’Evangile, dont la conception immense n’est égalée que par la préciosité de son but. (Traduit de Faith and Works, pp. 106, 107).

Alors que le peuple de Dieu se lamente et implore son Dieu pour obtenir la pureté du cœur, voici l’ordre qui est donné d’en haut : « Otez-lui les vêtements sales. » Puis suivre ces paroles réconfortantes : « Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête. » La robe immaculée de la justice du Christ est alors donnée aux enfants de Dieu qui, dans l’épreuve et la tentation sont demeurés fidèles. Ceux qui composent ce « reste » méprisé sont revêtus de vêtements glorieux qui ne connaîtront jamais les souillures du monde. Leurs noms sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau, à côté de ceux des fidèles de tous les temps. Victorieux des ruses de Satan, ils sont restés inébranlables malgré les rugissem ents du dragon. Ils sont maintenant pour toujours à l’abri du tentateur ; leurs péchés sont transférés sur l’auteur de tout mal. (Conseils à l’Eglise, p. 285).

Une foi générale ne suf fit pas. Nous devons revêtir le manteau de la justice du Christ et la porter ouvertement, courageusement, résolument, exposer le Christ, et ne pas trop attendre de l’homme dans sa finitude, mais regarder vers Jésus et s’émerveiller des perfections de Son caractère. Alors nous manifesterons individuellement le caractère de Jésus , et nous montrerons que nous sommes fortifiés par la vérité ; parce qu’elle sanctifie l’âme et capte toute pensée à l’obéissance du Christ. (Traduit de Reflecting Christ , p. 108).

Les justes véritables, qui sincèrement aiment et craignent Dieu, portent le vêtement de la justice de Dieu aussi bien dans la prospérité que dans l’adversité. Le renoncement, le sacrifice de soi, la bienveillance, la bonté, l’amour, la patience, la force morale, la confiance chrétienne sont les fruits engendrés par ceux qui sont vraiment en communion avec Dieu. Leurs actions ne sont peut-être pas proclamées au monde mais ils luttent quotidiennement contre le mal et remportent de précieuses victoires sur la tentation et le péché. (Puissance de la grâce, p. 31).

Il a lui-même porté nos péchés en son corps, sur le bois, afin que, morts aux péchés, nous vivions pour la justice ; et c’est par ses meurtris sures que vous avez été guéris. (1 Pierre 2.24).

Chacun mènera un combat serré pour vaincre le péché dans son propre cœur. C’est par fois une tâche très douloureuse et décourageante. Car une fois que nous avons découvert les laideurs de notre caractère, nous persistons à les regarder, alors que nous devrions contempler Jésus et revêtir le manteau de sa justice. Tous ceux qui franchiront les portes nacrées de la cité de Dieu y entreront comme des vainqueurs, et leur plus grande conquête aura été la conquête du moi. (Puissance de la grâce, p. 31).

Il restaure ma vie, il me conduit sur les sentiers de la justice, à cause de son nom. (Psaumes 23. 3).


Les Actualités